La Maison éternelle de Yuri Slezkine : ASILE ROUGE

Avec La Maison éternelle, le grand historien américain d’origine russe Yuri Slezkine signe un livre monstre et parabolique sur l’expérience communiste, un siècle après qu’elle a été initiée. Un pavé qui fera date.

La Maison éternelle de Yuri Slezkine, ce sont presque 1000 pages traduites de l’anglais par une équipe de cinq personnes. Immense ? Oui ! Ce livre est à ranger aux côtés de L’Archipel du Goulag de Soljenitsyne, de Vie et Destin de Grossman ou des Souvenirs de la Maison des morts de Dostoïevski, ces livres qui sont tous des repères dans leur époque. Le roman de Slezkine est monstrueux comme son sujet, le projet fou du communisme, cette volonté d’annuler le réel afin de créer de toutes pièces un « homme nouveau » (…)

Écrivain

matthieu@lincorrect.org