La bataille de Fort-Mégard : quand des agriculteurs catholiques métamorphosent une ZAD

Toutes les ZAD ne connaissent pas le destin funeste de Notre-Dame-des-Landes ou de Sivens. À Mont-Saint-Aignan, en Seine-Maritime, les gauchistes sont en passe de perdre une bataille importante au profit de jeunes agriculteurs écolo-conservateurs.

Un mouton bien gras rôtit autour de la broche. Des enfants grimpent sur les bottes de paille pendant que la bénédiction du prêtre asperge au goupillon les poules et le potager. En ce samedi ensoleillé d’automne, la ferme des Bouillons, rebaptisée « ferme Saint-Aignan », a invité ses nombreux amis pour fêter sa renaissance. « À toutes les bêtes sauvages, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui rampe sur la terre et qui est animé de vie, je donne pour nourriture toute la verdure des plantes et il en fut ainsi. Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon. Il y eut un soir et il y eut un matin. Ce fut le sixième jour. » La lecture du livre de la Genèse, en préambule de la journée, cadre parfaitement avec ses allures de petit paradis terrestre. Les tables de banquet sont dressées sous la grange et le cidre coule à flots. Le tableau est manifestement idyllique. Malgré le vent qui fraîchit avec le soir, il règne une atmosphère familiale et reposante ; comme si le temps s’était arrêté (…)

Reporter

mcheville@lincorrect.org