Skip to content

Brassens : harceleur de rue et collabo

Camarades et enragé.e.s de la cause libertaire, halte à l’ignominie qui se cache sous les oripeaux d’un anarchisme de pacotille !

Partage

© DR

À toutes cell.eux qui gobent sans broncher la propagande ignominieuse de nos médias dominants, interrogez-vous un peu sur le cas Brassens. Il y a trop longtemps que cet immonde défenseur du patriarcat blanc passe dans nos rangs pour un aimable chansonnier propre à fédérer nos plus honnêtes intermittents du bolas et de la Valstar tiède. Sous ses bacchantes jaunies et son air faussement débonnaire se cache en réalité un collabo de la première heure, qui déclara n’avoir croisé qu’un seul uniforme allemand pendant l’Occupation ! Voilà bien l’homme qui disait vouloir « mourir pour des idées, mais de mort lente. » et qui renvoie dos à dos les collabos et les résistants !

Lire aussi : Une Constitution rétrograde [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest