Skip to content

Bret Easton Ellis : Complainte du mâle blanc

Partage

@DR
Avec White, le plus grand romancier américain des années 90 opère son retour sous la forme d’un pavé dans la mare du politiquement correct. Dommage qu’il soit si mal taillé. A découvrir dans le numéro de juin et en ligne pour les abonnés
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest