Skip to content

Campagne : histoire d’un abandon

« Pour que la France reste la France » répète la droite en chœur. Commençons par regarder l'état de la France des campagnes, vidée et désaffectée par les politiques de métropolisation. Il nous faut urgemment un plan Marshall pour sauver la ruralité de cette agonie.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Romée de Saint Céran pour L'Incorrect
Je ne remonte pas cette putain de rue du Centre-Bretagne, je remonte le temps. Magasins fermés. Uniquement. Le délavé d’une vie d’avant. Épicerie, bijouterie, fringues, bistrot. « On peut venir avec son manger ». Faut surtout venir avec de bons yeux maintenant. J’apprends à la volée qu’il y a eu jusqu’à trente commerces dans cette bourgade ! Maintenant, ce sont trente vitrines crasseuses avec des rideaux qui pendouillent. Une boulangerie quand même ! Avec des articles de pêche et de l’épicerie dans les coins. Car ici c’est la campagne. Et la campagne a été abandonnée par l’État français. L’État français a anéanti la France ! [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest