Charles Millon « Ils ne supportent plus cette élite qui les traite de bouseux et de ploucs »

©Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Ancien président de région pendant plus de dix ans, Charles Millon défend une tradition girondine selon laquelle les politiques doivent être élaborées et exercées au plus proche des gens qu’elles concernent. Quelles sont les causes de ce mouvement ? Au-delà des causes profondes qui ont été analysées avec pertinence par Christophe Guilluy et Jean-Pierre Le Goff, il y a une cause immédiate qui réside principalement dans l’attitude du président de la République et de son entourage par rapport aux Français. Leur arrogance, leur mépris, sont le ferment de la révolte. Les Français sont prêts à accepter des sacrifices, des remises en cause, mais refusent d’être méprisés. Ce qu’Emmanuel Macron n’a pas compris, c’est que pour gouverner son peuple il faut l’aimer, le respecter et l’écouter. Son attitude a provoqué sinon révélé une rupture très profonde, s’inscrivant dans la droite ligne de ce que disait Hilary Clinton lorsqu’elle parlait des « déplorables » américains. Les [...] Suite dans le hors-série spécial gilets jaunes de L'incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Rédacteur en chef

jdeguillebon@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This