Charlotte d’Ornellas : Histoire d’O



Être Jeanne d’Arc à 16 ans, étudier la philosophie thomiste, commencer à Boulevard Voltaire et finir à CNews. Ne rien lâcher. Nous avons rencontré Charlotte d’Ornellas, qui continue de défendre en toute occasion ses convictions avec talent et fermeté. Orléans, 2002. Une jeune guide d’Europe est désignée pour incarner Jeanne d’Arc durant les fêtes johanniques. Brune, les prunelles cuivrées et le sourire mutin, la jeune Charlotte d’Ornellas est heureuse et pleine de gravité. Acclamée partout dans la ville, elle s’entend en même temps répéter comme un memento mori que « c’est Jeanne qu’on admire à travers elle ». Même si elle ne sait pas encore ce qu’elle fera plus tard, elle sait qu’elle restera fidèle à ce modèle de courage et d’espérance. 16 ans plus tard, Charlotte a 32 ans. Elle fait l’admiration du public lors de ses interventions sur les nombreux plateaux télé où elle porte la contradiction avec humour aux évêques Cauchon et autres dresseurs de bûchers médiatiques. Sa sincérité détonne dans un milieu de bienveillante indifférence : « C’est fou, on dirait que vous croyez en ce que vous dites! », entend-elle un jour en coulisses. Elle désarme, aussi. « Beaucoup de gens à droite essayent en vain de se cacher. Moi non, je dis ce que je pense. Cette simplicité désamorce bien des hostilités ». Comment la jeune Orléanaise est-elle devenue la journaliste accomplie que nous rencontrons avenue Marceau, près de ses bureaux de Valeurs Actuelles ? « Cela va vous surprendre, mais j’ai toujours (...) A découvrir dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Écrivain

yriex@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This