Skip to content

Chiennes perdues cheveux gras

Le néo-féminisme nous offre une fois de plus l’occasion d’un trip sous ayahuasca sans avoir à payer d’onéreux billets pour l’Amazonie. Tout bénef : vous pouvez vous faire une défonce toute chamanique, avec un bilan carbone nul ! Décollage dans 3, 2, 1…

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Meute de Chiennes

* L'Incorrect décline toute responsabilité en cas de saignements oculaires occasionnés par les fautes orthographiques émaillant les citations dans cet article.

Du 12 au 13 septembre, se tiendra en effet dans la Sarthe un « Mini fest féministe non mixte, prol et rural » subtilement intitulé « Meute de chiennes : féministes rurales et vénères ». Déjà l’affiche nous fait entrer en transe avec une charmante dame visiblement anciennement bien membrée (vous apprécierez la perspective sur l’entre-cuisses), des jambes plus poilues que celles de Sébastien Chabal, des bras virils pouvant tordre le cou d’un ours, une mâchoire carrée, des poireaux fournis, des lèvres noires, les côtés du crâne rasés et une tignasse rose comme posée au sommet. Seul indice de féminité : une poitrine généreuse agrémentée d'un T-shirt imprimé carlin. Le féminin dans toute sa splendeur ! [...]

La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This