Skip to content

[Cinéma] Frère et sœur : enfants terribles

Dans son dernier film présenté au Festival de Cannes, Arnaud Desplechin raconte l'histoire de deux frère et sœur éloignés qui se retrouvent lors du décès soudain de leurs parents. Un tralala crypto-incestueux.

Partage

© Frère et soeur, Why Not Productions
Quintessence à contretemps du cinéma d!Arnaud Desplechin, Frère et sœur bouillonne comme un chaudron familial où les névroses se mythifieraient dans les fétiches culturels (Kafka, Joyce, Cassavettes). Seul problème, son romanesque à la louche est servi avec les habituels effets d'ironie qui empêchent toute adhésion à l’histoire au point même d’en gâcher la réception comme par exemple la prise de son souvent déficiente contredisant l’exhibitionnisme hystérique des sentiments. La fluidité du montage permet d’occulter en partie l'inanité de tout ce tralala crypto-incestueux.[...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest