Skip to content

Contes du hasard et autres fantaisies : du vent !

Ne parvenant pas à doser correctement quoi que ce soit, le film de Ryusuke Hamaguchi ne mérite pas votre attention.

Partage

© DR
Après la toile cirée Drive my car, Ryusuke Hamaguchi a pensé aux napperons assortis. Contes du hasard et autres fantaisies compile trois historiettes où le tendre est soumis à de fortes perturbations. Jalousie, manipulation, confusion d’identités se succèdent sans faire lever le sourcil. Le style Ikéa congelé du japonais se déploie dans d’interminables face-à-face dont l’unique moteur est le dialogue. Lorgnant vers Rohmer mais surtout Hong Sang-Soo dont il recycle le motif du zoom à contretemps, Hamaguchi oublie en route composition, incarnation et épure. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest