Skip to content

Damien Rieu, Garde-frontière

Partage

© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect
« La fracture sociale, je l’ai observée dès le collège dans la cour de récréation », déclare Damien Rieu. Attablé à une terrasse place de la Bastille, il sort d’un débat d’une heure trente avec le rappeur Médine, organisé par l’émission « Clique » de Canal+. Las, le jeune homme n’en est pas à son coup d’essai. Militant depuis ses 15 ans, son premier acte politique a été de manifester contre Jean-Marie Le Pen entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2002. « Je viens d’une famille de gauche », précise-t-il avant de rajouter, amusé, « j’y suis surtout allé parce que notre proviseur nous a autorisé à sécher les cours si nous allions à cette manifestation ». Ensuite, ce fut le réveil. Petit blanc des banlieues, il a vu le climat social changer, les cours de récré se scinder et les quartiers se communautariser. Une prise de conscience qui l’a vite amené à s’engager au Front National. Il milita donc pour eux quelques années après avoir manifesté contre eux. Une trajectoire politique qui lui a coûté un exil familial. « Lorsqu’il a appris que je militais avec le Front, mon père (...) À découvrir dans le dernier numéro de L’Incorrect et en ligne pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest