Skip to content

Dans le sac d’une fabette

Avec la plage et le soleil, on en avait presque oublié qu’un sac pouvait transporter autre chose qu’un tube de crème solaire et un paréo. Il est temps de reprendre les bonnes habitudes. Ça commence par un peu de spéléo. Accrochez vos mousquetons, on descend en rappel dans le sac d’une fabette. Dans mon sac, je mets…

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Louis Lecomte pour L'Incorrect

Mon compagnon

On ne vous parle pas de plier loulou en huit pour le faire rentrer dans votre sac à main. Un compagnon, c’est ce ravissant objet de maroquinerie où vous rangez vos cartes fidélités, papiers de la bagnole, vos millions d’euros en petit coupure de privilégié.e, le post-it pour les courses et les tickets de carte bleu pour faire genre que vous faites vos comptes. Certains comportent même un mini agenda ou un compartiment smartphone. Bonus, vous disposez désormais d’un nouveau mot ultra snob pour crâner à l’apéro.

Des mouchoirs

Tâche d’eau, mascara qui se barre, le petit dernier qui vous bave dessus… le mouchoir en papier est l’atout magique, celui qui vous fera passer pour une sauveuse auprès de ce pote qui a « oublié Bon BaGuet chez Boi ». Si vous n’en avez pas l’usage, vous pourrez toujours en filer à un professionnel de l’indignation à la larme facile (trouvable en fac ou en manif).

NB : désolé Sainte Greta, mais les mouchoirs en tissus lavables sont une invention du démon.

Deux trois indispensables makeup

On ne parle pas de l’eyeliner, technique à [...]

La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This