Deuxième attentat au Bataclan

Crédit : DR

Une colère froide. La programmation pour deux dates du rappeur Médine au Bataclan a provoqué une agitation qui dépasse les seuls relais de la droite. C’est Russia Today qui a sorti le premier article sur cette affaire, relayé par plusieurs personnalités politiques, y compris au sein de LREM.

Médine, ou Médine Zaouiche, est un rappeur musulman originaire du Havre. En 2005, il sort un album intitulé Jihad, album qui pourrait être l’exemple chimiquement pur de l’utilisation marketing de la Taqîya, pratique consistant à mentir effrontément aux « mécréants » pour faire avancer l’ordre islamique dans la société, c’est-à-dire la Charî’a. Une disposition tactique issue d’une réinterprétation du Coran mise au point par Al-Qaeda dans les années 90. Le rappeur apparaît sur la pochette avec un tee-shirt où le « J » de Jihad est en forme de sabre. Le sous-titre de l’album explique que « le plus grand combat est contre soi-même ». Or, lorsqu’on se bat contre sa nature, un sabre est évidemment inutile. Et il n’y a rien d’inutile sur une pochette d’album.

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This