Skip to content

Dimitri Naïditch / A.A. Williams : L’art de la reprise

Naïditch réveille Mozart ! Il y a tout juste un an, Bach Up, dédié à Bach, initiait la nouvelle collection de classiques en jazz pensée et réalisée par le pianiste ukrainien Dimitri Naïditch, consacrée aux chefs-d’oeuvre incontournables, Ah, vous dirai-je… Mozart en est le second opus.

Partage

© Oles Badioz

Travail de composition préalable, hardiesse des arrangements, improvisation libre autour de la partition originale de Wolfgang Amadeus, tout concourt à l’émergence d’une lecture judicieusement réappropriée. Dimitri Naïditch est l’un des seuls pianistes à mener une carrière de compositeur de jazz et d’interprète classique à égalité, ce double parcours lui permettant d’aborder un tel matériau selon une perspective idéale.

Une générosité absolue

Mozart occupe une place unique dans l’histoire de la musique, probablement parce qu’aucun autre compositeur n’allie de cette manière la puissance d’un génie hors norme avec une âme aussi radieuse. Cette générosité absolue transparaît chez Naïditch, véhiculant l’esprit précoce et prolifique de Mozart, l’aspect visionnaire d’une écriture où symphonies, sonates, opéras et concertos sont portés au degré de perfection que l’on sait. Dans le monde du jazz, Dimitri Naïditch est réputé pour sa virtuosité, son enthousiasme proche de l’émerveillement et son extrême gentillesse. Cette notion d’amusement supérieur, signature de Dimitri, consonne avec le style mozartien, et la liberté du jazzman la remet à l’honneur quand il arrive que les interprétations classiques trop formatées l’étouffent. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest