Dons du tueur de Christchurch : la réaction de Génération Identitaire.

Crédit: capture Youtube

Génération Identitaire est accusé par le quotidien autrichien Der Standard d’avoir reçu quatre dons du tueur de Christchurch Brenton Tarrant: Romain Espino, son porte-parole, s’explique.

 

Romain Espino précise à L’incorrect que ces dons ont été effectués vers un ancien compte bancaire de Génération Identitaire, fermé depuis, ce qui a réclamé un certain temps de vérification : finalement la trace de deux dons réalisés en Septembre 2017 a été retrouvée (et non pas quatre comme l’avait annoncé par Der Standard) pour une somme totale de 1000€. Un montant qu’Espino considère comme minime comparé à ceux des donateurs principaux. Ces informations ont été transmises par Génération Identitaire à la DGSI afin de faciliter l’enquête en cours.

 

Lire aussi : Génération Identitaire occupe une CAF de Seine-Saint-Denis

 

Martin Sellner, cofondateur et dirigeant du mouvement identitaire autrichien (IBÖ), a lui aussi reconnu que son mouvement avait touché 1500€ du tueur. Toutefois, selon Espino, Sellner aurait fait un don à des associations Antifa, afin de démontrer l’absurdité de la responsabilité qu’on cherche à leur faire porter. À moins de vivre dans le monde de Minority Report, on ne peut évidemment pas savoir à l’avance qu’un homme qui fait un don par un système de paiement en ligne deviendra un terroriste deux ans plus tard. Génération Identitaire étudie en ce moment la possibilité de suivre l’exemple de Sellner.

.

pierre.valentin98@gmail.com

Pin It on Pinterest

Share This