Qui a trouvé du politiquement correct dans la recette scolaire de ses enfants ?



11 % des terminales S atteignaient un niveau « élevé » en mathématiques en 2015, contre 64 % en 1995. Et 9%des 18-65 ans sont illettrés. Plus de six millions de personnes. Dire que le système scolaire est dégradé ou que la maîtrise des fondamentaux est en berne n’est pourtant pas de bon ton. Un des critères du politiquement correct consiste à nier la réalité—et à prendre des vessies idéologiques pour des lanternes. Dans une France des Lumières où le budget de l’éducation est une cause nationale, les chiffres ont le devoir d’être bons : environ 90 % de réussite au brevet et au baccalauréat, quand la proportion de Français à même d’écrire un paragraphe compréhensible dans leur langue maternelle s’écroule (...)
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Écrivain

matthieu@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This