Skip to content

Enquête : qui chez France Télévisions a censuré Charlotte d’Ornellas ?

France 3 ne diffusera pas un documentaire sur Jeanne d’Arc parce que Charlotte d’Ornellas lui prêtait sa voix, et que le maire LR d’Orléans y parlait un peu trop. Cette annulation aurait été imposée par quelqu'un en « très haut lieu » à Paris. De qui pourrait-il s’agir ? Enquête.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Plusieurs possibilités existent au sein du Comité de stratégie éditoriale, créé en octobre 2020 par Delphine Ernotte pour « définir la feuille de route éditoriale et valider les choix stratégiques de l'offre de programmes sur l'ensemble des supports ».

Nous avions dressé le portrait de Stéphane Sitbon-Gomez, 33 ans et directeur des antennes et des programmes du groupe audiovisuel public. Depuis l’âge de 14 ans, ce militant écologiste a eu pour tâche de faire élire sa patronne Cécile Duflot. Après le départ de celle-ci de son ministère du Logement en 2014, il est entré au service de Delphine Ernotte. Il l’aurait aidée à gagner son premier mandat. Plus important, elle en a obtenu un second alors qu’il s’occupait de son cabinet. Cela méritait une récompense. Le voilà numéro 2. Comme il n’y connaît pas grand-chose, on lui a donné une directrice-adjointe, Stéphanie Brémond, briscard de la maison.

Le Monde a révélé en janvier 2021 qu’une part variable de la rémunération des rédacteurs en chef de France Télévisions dépend de leurs efforts de renforcement de la couverture des sujets suivants : « Diversité, visibilité, Outre-mer, Europe »

Parmi les suspects se trouvent aussi les directeurs de l’antenne (Florent Dumont, 42 ans) et des programmes (Diego Buñuel, 44 ans). Ces purs produits de l’industrie audiovisuelle doivent leur promotion à la patronne. Idem pour Bruno Loutrel, devenu le directeur de cabinet de la PDG après six années en tant que consultant chez Boury & Associés, un vieux cabinet de lobbying parisien. Pas le genre à se rouler par terre devant Charlotte d’Ornellas. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest