Skip to content

Espagne : la gauche vacille, Podemos s’écroule

Ce dimanche 12 juin se déroulaient des élections régionales en Galice et au Pays basque espagnol visant à renouveler 75 députés dans chacun des Parlements concernés. Deux communautés autonomes qui sont les premières à revenir aux urnes après le confinement décrété par le gouvernement central de Pedro Sánchez (Parti socialiste ouvrier espagnol). C’est la vague épidémique qui avait obligé le report du scrutin, initialement prévu pour le 5 avril.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Crédit : Romée de Saint Céran pour L'Incorrect
Dans les deux cas, les électeurs ont fait savoir leur préférence pour la continuité puisque le président sortant sera, selon toute probabilité, reconduit au pouvoir. À Saint-Jacques-de-Compostelle, le démocrate-chrétien Alberto Núñez Feijóo (Parti populaire) est parvenu à enchaîner sa quatrième majorité absolue d’affilée (42 députés, un de plus qu’en 2016). La participation, qui a augmenté de cinq points en quatre ans, démontre que les citoyens de Galice n’ont pas eu peur d’aller voter en dépit de la quarantaine décidée quelques jours auparavant dans la zone de La Mariña, touchée par le Covid-19.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This