« Et naturellement vous pouvez tirer » : l’extrême gauche terroriste

Crédits : DR

Assassinats politiques, enlèvements, mutilations, et attentats: ce sont les méthodes auxquelles certains groupes armés communistes, maoïstes et anarchistes eurent recours à partir de 1945, participant d’une logique révolutionnaire dans une Europe assombrie par les années de plomb. Les utopies gauchistes de la fin des années soixante voulaient l’abolition des oppositions de classe, travail manuel contre travail intellectuel, dominants contre dominés, patrons contre salariés, bureaucratie contre citoyens. Les subversions estudiantines provoquées lors de mai 68, entre autres, par des maoïstes, entendaient réveiller un peuple d’ouvriers et de cadres aliénés par une société du spectacle où « tout ce qui était directement vécu s’est éloigné dans sa représentation ». L’objectif était précis: que de la révolte estudiantine naisse une révolte générale des ouvriers contre un système économique coupable de les endormir par le travail à la chaîne, contre le régime de consommation de masse et contre le spectacle médiatique. Il s’agissait à tout prix de changer les mentalités des classes populaires, supposément chauvines et phallocrates. En d’autres termes, il fallait empêcher l’embourgeoisement provoqué par les Trente Glorieuses. Mais l’ivresse de la révolte prit fin rapidement, et les ouvriers [...] Suite à lire dans le numéro 14 de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Pin It on Pinterest

Share This