Eugénie Bastié : la cadette de Gascogne

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Elle a eu droit à son portrait dans la der de Libé à 24 ans. Pas rien, surtout quand on est l’exact inverse des journalistes idéologue qui y travaillent. Un honneur dont elle se serait bien passé : « Ç’a été le pire coup de ma jeune carrière, qui m’a le plus blessé. Tout était méchant et gratuit ». Pas faux. Mais lu entre les lignes ce portrait est fabuleux tant la journaliste qui l’a rédigé semble incapable de saisir la dimension holiste de son approche intellectuelle. De Michel De Jaeghere, Eugénie Bastié a retenu une phrase : « La vérité n’est pas le contraire de l’erreur ». À encaisser des coups, on risque de se faire sculpter par l’adversaire. De devenir la caricature de soi. [...] La suite de cet article est réservé aux abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This