[ exclusif ] Santiago Abascal : « VOX est un parti d’extrême nécessité »

© Vox España

Dimanche 2 décembre, le parti Vox, créé en 2013, a remporté 12 sièges aux élections en Andalousie et mis fin à la domination de la gauche dans la région la plus peuplée du pays. Santiago Abascal, président de Vox et grand espoir « populiste » de la droite espagnole, a rencontré L’Incorrect. Entretien exclusif et en avant-première. Pour l’heure, VOX n’est pas encore une formation politique très connue en France. Pouvez-vous nous la présenter en quelques mots ? VOX est un parti qui s’est formé avec l’idée de représenter une grande partie de la population espagnole qui était orpheline, prise en otage par le politiquement correct et la tyrannie médiatique d’une gauche détentrice d’un monopole sur la parole publique. Nous défendons sans complexe l’unité de l’Espagne, un changement important de notre organisation territoriale, notre identité nationale, la famille et la vie, la réduction de la fiscalité et le contrôle de l’immigration illégale. Les médias français vous dépeignent comme un parti d’« extrême droite ». De notre point de vue, vous seriez plutôt d’une droite authentique. Qu’en pensez-vous ? VOX est un parti d’extrême nécessité. Nombre de nos propositions s’affranchissent du traditionnel clivage opposant la droite à la gauche, parce qu’elles répondent à des interrogations transversales, comme la défense de la souveraineté nationale, la régulation de l’immigration ou la menace totalitaire de l’idéologie du genre. Mais dans tous les cas, oui, on peut dire que nous ne sommes pas (…) A découvrir dans le nouveau numéro de L’Incorrect et en ligne pour les abonnés
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

grobin@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This