François-Marin Fleutot : royaliste en résistance

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Auteur de nombreux livres sur le royalisme, François-Marin Fleutot ne se résigne pas au « mauvais air du temps », préférant défendre l’idée d’une France caractérisée par son refus de la soumission. Vous avez publié en l’an 2000 un livre de référence sur les royalistes dans la résistance. Comment ces hommes et ces femmes qui se sont dressés contre l’occupant nazi peuvent-ils encore nous inspirer ? Notre époque n’est pas identique et nous ne risquons pas d’être fusillés au Mont-Valérien, bien que le régime républicain ait montré récemment qu’il savait se défendre et réprimer brutalement ses opposants. La leçon des héros de la résistance, et pas seulement de ceux qui étaient royalistes, me semble rester actuelle car ils ne se sont pas soumis à ce prétendu sens de l’histoire qui est généralement l’argument de tous les abandons. En 1940, une large frange des élites politiques et économiques prétendait que la sagesse était de cesser le combat et de s’arranger avec l’Allemagne nazie victorieuse. De vieux politiciens et de jeunes technocrates expliquaient doctement que l’avenir serait national-socialiste et que la France devait trouver sa place dans le nouvel ordre européen. Les [...] Suite dans le dernier L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

ofrancois@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This