Skip to content

Frère Paul-Adrien : stream théologique

Alors que l'on imagine aisément les dominicains étudier les mystères théologiques dans de grandes bibliothèques, il paraît plus improbable d'en trouver dans un studio de mixage pour enregistrer des musiques à la gloire de Dieu. C'est pourtant ce que fait quotidiennement frère Paul-Adrien. Et il rencontre un franc succès ! Portrait.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Dans une autre vie, il aurait pu être aventurier, ingénieur, philosophe ou Mr Keating du Cercle des poètes disparus. Dieu n’allait pas laisser filer un esprit comme le sien, alors Il en a fait Son serviteur. Portrait du dominicain qui met Jésus sur YouTube.

Pour rencontrer ce quarantenaire attentif et souriant, il vous faudra pousser la porte jaune dissimulée à l’arrière de l’évêché d’Évry. Les grandes chaînes nationales braquent depuis peu leurs laïques caméras vers ce jeune prêtre qui cartonne sur la toile. Dans ses productions, on découvre la vertu de tempérance avec Harry Potter, la vision du Diable dans les Blues Brothers, ou pourquoi Matrix cache une œuvre chrétienne.

Pour frère Paul-Adrien, pas de raison de cantonner le message du fils de Dieu aux vénérables livres, parfois difficiles d’accès aux plus jeunes. « Si la forme est ennuyeuse, personne ne va s’intéresser au fond. C’est fou de voir que par exemple les musulmans font dix fois plus de vues que nous ! Alors que sur le fond, on ne joue pas dans la même catégorie », sourit-il. Vêtu en permanence de l’habit monastique (« sauf pour aller chez le coiffeur »), ce prédicateur accomplit son office face caméra, dans un style résolument moderne, coupé d’un dogme impeccable et sans concession.

Cet équilibre lui vient en grande partie de son éducation. Quand on lui demande de raconter son parcours, il réfléchit et s’excuse d’avoir une mauvaise mémoire des dates, son histoire personnelle lui important peu. Pourtant, il y a de quoi dire. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest