Skip to content

Greenland, le dernier refuge : notre critique

Dans Greenland, le dernier refuge, le réalisateur américain Ric Roman Waugh met en scène un père de famille qui essaye de sauver les siens d'un cataclysme, et signe un divertissement de bonne tenue malgré un budget limité.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Une comète est sur le point de s’écraser sur la terre et de provoquer un cataclysme sans précédent. John Garrity décide de se lancer dans un périlleux voyage avec son ex-épouse Allison et leur fils Nathan pour rejoindre le dernier refuge à l’abri du désastre. Greenland appartient à cette catégorie de films contraints d’être inventifs pour masquer leur petit budget (c’est en tout cas le genre dans lequel il ambitionne de s’inscrire).

Lire aussi : The Singing club : notre critique[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest