Skip to content

Jean-Éric Branaa : « Trump aurait pu entrer dans l’histoire »

Maître de conférences au Centre Thucydide de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, Jean-Éric Branaa compte parmi les chercheurs les plus en vue et les plus prolifiques sur les États Unis en France. Il juge avec impartialité les atouts et les faiblesses de Donald Trump et Joe Biden, à quelques jours de leur confrontation du 3 novembre.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Marco Zuppone – Unsplash

Vous aviez publié un livre audacieux en 2019 à propos de Donald Trump : Et s’il gagnait encore ? Diriez-vous la même chose aujourd’hui ?

Les choses ont un peu évolué depuis. J’expliquais dans les trois quarts du livre que Donald Trump avait énormément d’atouts dans son jeu. Depuis le début de son mandat, j’estime qu’il n’est pas là par hasard et qu’il a été élu avec des idées qui correspondent à celles du parti républicain. Bush et Romney avaient fait les mêmes propositions avant lui : il n’y avait donc pas énormément de surprises dans le programme de Trump.

Le parti républicain a d’ailleurs fini par se ranger derrière le Président.

En effet, sa personnalité a d’abord rebuté : mais dans le fond du programme, il n’y avait rien de choquant. D’abord, d’un point de vue économique, un libéralisme qui permet à la machine, grâce à la dérégulation, de tourner toute seule. Sur le plan sociétal, il y avait deux marqueurs : l’opposition à l’avortement, ce qui lui a apporté le soutien des évangélistes et du vice-président Mike Pence ; et l’attachement aux armes parce que l’électorat républicain est rural, chasseur en grande partie. C’est une Amérique qui a peur, c’est le parti de l’ordre. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest