Skip to content

Jean-Guilhem Darré : « La situation économique des indépendants et des TPE est de plus en plus tendue »

Délégué général du syndicat des indépendants et des TPE, Jean-Guilhem Darré alerte sur la très mauvaise santé financière de ces acteurs clefs de l’économie française, et demande des mesures d’urgence.

Partage

© DR

Dans un contexte d’inflation très forte, dans quel état sont nos TPE et indépendants ? Quelles sont les raisons de ce contexte difficile ? Leur pouvoir d’achat se maintient-il ?

Les indépendants sont touchés par l’inflation à deux titres. Ils sont touchés en qualité d’entreprise puisque leurs charges augmentent : énergie, salaires, matières premières. Ils sont touchés également en qualité de consommateurs puisque leur revenu correspond à leur activité. Or, l’activité est touchée par la hausse des prix et la consommation est en berne, donc leurs résultats et leur pouvoir d’achat diminuent. En clair, la situation économique des indépendants et des responsables de TPE est de plus en plus tendue.

Nous sortons de deux années 2020 et 2021 compliquées, bien que l’État ait fait en sorte de conserver les outils de production et les emplois. Mais des emplois qui ne produisent rien, c’est problématique pour un indépendant. Or, l’État n’a rien fait pour compenser les manques de revenus de ces indépendants. En 2022, le Covid a continué, la guerre en Ukraine est arrivée, les prix se sont envolés avec l’inflation. Or en augmentant leurs prix, ils craignent de voir partir leur clientèle, elle aussi contrainte par l’inflation. Ils augmentent donc leurs prix dans des proportions moindres que ce qui serait possible afin de permettre à la clientèle de continuer à consommer chez eux, ce qui impacte leurs marges.

Il faut se rendre compte que le revenu de l’indépendant, c’est le résultat de l’entreprise

Y-a-t-il une différence entre l’état de ces TPE, et celui des grandes entreprises ?

En 2021, les revenus des patrons du CAC 40 ont été multipliés par deux pour des rémunérations à la base bien supérieures au SMIC ! Cela n’est évidemment pas le cas pour les indépendants. De plus, ces derniers sont les premiers à ressentir les effets de la crise et les derniers à voir les effets des reprises économiques. En 2020 et 2021, ils ont subi de plein fouet tout ce que l’on sait, et beaucoup plus que les grandes entreprises. Ces dernières ont les reins suffisamment solides alors que pour la majorité des indépendants et TPE, les finances sont fragiles. Ils n’ont pas la possibilité d’amortir les chocs, et la cessation d’activité les guette rapidement. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest