Jean-Luc Bitton, le cas Rigaut : dandysme, dadaïsme, suicide

© DR

Cela faisait quinze ans qu’un certain milieu littéraire parisien bruissait de l’écho des recherches inlassables entreprises par Jean-Luc Bitton au sujet de Jacques Rigaut, le dandy suicidé des Années folles qui avait inspiré à Drieu son Feu Follet. Au point que certains en venaient à accuser le biographe d’être moins obsessionnel que mythomane… Mais voilà que le livre est enfin paru : biographie magistrale d’un personnage fascinant, on le découvre à la hauteur de l’invraisemblable effort qu’il requit. Rencontre avec son auteur dans le cadre fitzgeraldien d’un salon de l’hôtel Alba. [...] Retrouvez cet entretien dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste & écrivain

rsangars@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This