Skip to content

La décentralisation ou la mort !

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Romée de Saint-Céran pour L'Incorrect
Au terminus des illusions perdues du coronavirus figure la centralisation de la France. Obèse, dispendieuse, coupée des réalité, autoritaire : l’hypercentralisation parisienne c’est Kim Jong Un avec une tour Eiffel ! Et puis cette incapacité, cette impuissance révélées par la crise. Impuissance qui fait que la cinquième puissance mondiale en soit encore à cavaler après des masques alors que des conseils régionaux, départementaux voire des mairies réussissent à en trouver sur tous les marchés aux voleurs du monde. Comment ceux qui aiment la France de façon charnelle, tripale, comme toi lecteur de L’Incorrect, ne peuvent pas avoir vu le miroir inversé que constituent Paris et les territoires abandonnés de la Creuse ou des Côtes-d’Armor ? Miroir inversé jusque dans la situation actuelle d’ailleurs car tous ces pays ruraux sont devenus des « territoires privilégiés qui résistent encore et toujours à la pandémie » selon Le Figaro citant le 7 avril la Lozère, le Lot et le Cantal. Pourquoi ? Mais parce que des portions entières de la France sont en situation de sécession de fait ! Comme la Seine-Saint-Denis ! Avec des sabots et sans les babouches ! L’État français a tellement abandonné certains cantons que ces derniers vivent dans une quasi-autarcie de fait. Prenons l’exemple du Cézallier (Sejaleir en occitan auvergnat) entre [...] Suite à lire dans le numéro 31 de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This