La nuit aux Invalides

Crédit : @DR

La nuit tombe, les portes de la cour d’honneur de l’Hôtel National des Invalides se referment lourdement. L’histoire s’arrête, ou plutôt elle observe une sorte de recommencement, de commémoration. Ici, dans ces murs, la grande guerre se joue du mercredi au samedi cet été aux Invalides.

 

Un moment hors du temps, une émotion partagée, une aventure avec ceux qui se sont battus pour la France, leur guerre, une reconnaissance et un hommage à tous ceux qui sont tombés. Projeté sur les façades de la cour d’honneur, le spectacle réalisé par Bruno Seillier allie la beauté des tableaux et la richesse du discours dans un admirable ensemble qui en fait à coup sûr le plus beau spectacle du centenaire de la première guerre mondiale. Par-delà même la technologie de pointe mise en œuvre pour la réalisation de cet événement et encore au-delà du divertissement qui en ressort, ce spectacle est une invitation à la mémoire, au respect du sacrifice de nos anciens. Le visiteur est transporté dans l’aventure de Martin, petit garçon qui vit la guerre et qui raconte les épreuves endurées, l’horreur des combats et le dévouement de tout un peuple qui s’est levé pour défendre le territoire national, à l’heure où l’idée de nation avait encore un sens. Le spectateur découvre, projeté sur les murs de la cour d’honneur et se mariant au monument la vie du front, la violence des affrontements, mais aussi l’abnégation de l’arrière et le rôle majeur joué par les femmes dans l’effort de guerre.

 

Lire aussi : Ces femmes qui ont fait la France

 

Ce spectacle a l’effet d’une piqure de rappel, la patrie, la France mérite et nécessite qu’on se batte pour elle, jusqu’au bout, une des scènes les plus émouvante du spectacle, sur les gueules cassées, nous le fait réaliser avec violence. Dans un monde culturel abandonné à la gauche et où le seul représentant de l’histoire de France de Bainville est le Puy du Fou. Sur le plan purement technologique, la Nuit aux Invalides représente ce qui se fait de mieux dans le monde en termes de projection monumentale avec des projecteurs 4K, ce qui ne fait qu’embellir la cour d’honneur des Invalides, sublimée par la scénographie et les jeux de lumières. Amaclio production, société qui assure le spectacle du 27 juin au 1 er Septembre dans la cour d’honneur de l’hôtel national des Invalides produit également deux autres spectacles dans des lieux emblématiques de l’histoire de France, la cité de Carcassonne et le Mont St Michel.

Pin It on Pinterest

Share This