La politique est un jeu d’enfants

Crédit : C8

C’est peut-être « pô juste », mais c’est comme ça que ça se passe à droite. Ceux qui ont longtemps été les cadors trouvent toujours une bonne raison de mettre leur poing sur le nez de l’autre. Le pire, c’est que s’ils auraient su ce que ça allait leur coûter, ils auraient venu tout pareil. Au sens propre, la politique est un jeu d’enfants. D’enfants qui, quel que soit leur âge, parfois fort avancé, se bagarrent, se chamaillent, s’insultent pour des raisons dont ils savent très bien qu’elles ne reposent sur rien de sérieux, sinon leur désir de gagner la partie : la fin justifie les moyens, les mensonges, les tricheries, les coups bas et les trahisons, les crocs-en-jambe et les coups de poignard dans le dos, que l’on soit dans la cour de récré ou dans l’enceinte parlementaire. Au début du XXe  siècle, Max Weber assurait qu’après avoir été dominée par des considérations magiques ou charismatiques, la politique était en voie de se soumettre à la Raison en même temps qu’elle entrait dans l’ère de la Démocratie. Mais les faits démentent avec une ironie cruelle ces analyses candidement progressistes et montrent [...] Suite dans le numéro 15 de l'incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Écrivain & juriste

freder!c@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This