Skip to content

La terre, la roche, le vin : à la découverte des vignerons du Libournais

Les régions du Bordelais sont délimitées par la Gironde. Sur la rive gauche, le Médoc et ses grandes propriétés. Sur la rive droite, le Libournais et sa kyrielle de vignerons indépendants. C’est autour de la ville de Libourne, le long de la Dordogne que l’on trouve les appellations prestigieuses de Saint-Émilion, Fronsac et Pomerol. Bénéficiant d’un climat tempéré et d’un relief varié, le Libournais recèle de belles surprises à des prix abordables.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Il y a cinquante millions d’années dans le bassin d’Aquitaine, éléphants, panthères et rhinocéros déambulaient parmi leurs congénères. Le climat était tropical, la végétation luxuriante. Un vaste marécage issu des va-et-vient de la mer recouvrait la région. Alors au fond des lacs, de très fins calcaires se compactèrent, et sont recouverts par de fines couches d’argiles : ces alternances d’argile et de calcaire sont appelées « molasses ». À la fin de l’Oligocène, il y a 35 millions d’années, les molasses sont recouvertes par la mer, et les sédiments marins créent le grand plateau de calcaire du Libournais. Progressivement, les fleuves qui prennent leur source dans le massif central (la Dordogne, l’Isle) entaillent le plateau calcaire. Sur les versants des coteaux, l’érosion ramène à la surface les « molasses ». Il y a 2 millions d’années, les fleuves arrachent au Massif central des galets et des sables. 

Cette géologie complexe donne au Libour- nais une grande variété de terroirs: calcaire, argilo-calcaire, sablo-argileux.

Cette géologie complexe donne au Libour- nais une grande variété de terroirs: calcaire, argilo-calcaire, sablo-argileux. Au centre de la région, le plateau calcaire de Saint-Émilion culmine à 90 mètres. À l’ouest sur les versants du plateau se situent Fronsac et son terroir ar- gilo-calcaire. Au nord-ouest l’appellation Po- merol où l’on trouve un sol sablo-argileux. 

Les sols en calcaire ou en argile sont des sols pauvres qui conviennent parfaite- ment à la culture de la vigne, qui est une liane ayant tendance à pousser à l’infini, en négligeant ses fruits. Pour obtenir des beaux fruits, il faut la placer sur des sols pauvres qui ne lui offriront pas de grandes réserves d’eau. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest