Skip to content

Dans l’enfer des facs

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Louis Lecomte pour L'Incorrect. Logo propriétés de L'Incorrect et Campus vox.

Chaque mois, L’Incorrect vous propose un résumé de l’actualité étudiante en partenariat avec Campus vox. Au programme de ce premier mois : la conjuration des médiocres à la Sorbonne, une IA censée traquer la haine et qui ne la trouve qu’à gauche, l’enfer progressiste qu’est devenue l’université suédoise, une vidéo dont on ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer, et quelques autres nouvelles.

 

La conjuration des médiocres : la Sorbonne donne un 10 à tout le monde

 

La Sorbonne s’appelle désormais Paris I, mais demeure l’héritière du collège prestigieux fondé par Robert de Sorbon en 1257 sous le règne éclairé de Saint Louis. Environ quarante mil étudiants hantent ses murs chaque année. Pour le plus grand malheur de notre civilisation, ce trésor national a été gangrené par les syndicats gauchistes, lesquels portent en eux la haine de tout ce qui est construit, ce qui se concrétise par l’obsession de laisser un champ de ruine sur leur passage. Après avoir, par la violence morale et physique, restreint le champ de la liberté d’expression et donc de penser, ces syndicats ont réussi à imposer un 10 améliorable pour tous. Autant dire la fin des études et le triomphe définitif des médiocres.

Un papier à lire par ici : CAMPUS VOX.

 

Une IA est codée pour détecter les discours de haine : ô surprise, ils viennent en grande majorité des « minorités »

 

L’université Cornell est un établissement privé de l’État de New-York. Elle fait partie de l’Ivy League, un club restreint qui rassemble les huit meilleures universités des États-unis. Au cours d’une étude sur les « discours de haine », une intelligence artificielle a été codée pour analyser quel groupe ethnique, intellectuel, philosophique ou politique, était le plus enclin à utiliser l’outrance dans son propos. Sans surprise pour qui regarde le monde avec ses propres yeux, libre des verres déformants des grands médias, la haine et le ressentiment proviennent en grande partie de ce que la novlangue appelle des « minorités ». L’indice de haine en ligne est significativement plus élevé chez les Afro-américains.

Plus de  détails sur l’affaire par ici : CAMPUS VOX.

 

L’université suédoise : reprogrammation idéologique, théorie du genre, totalitarisme progressiste : l’enfer

 

L’université, lieu de transmission et de recherche du savoir, devrait en toute logique être un lieu de liberté idéologique. Sans la friction du débat contradictoire, l’idée ne peut pas jaillir. Cette friction, honnie des demi-habiles car étant une douleur mentale trop forte pour leurs caractères faibles, a été peu à peu rendue impossible. Désormais, dans les universités autoproclamées progressistes, l’avis contradictoire est interdit, traqué, et gare à celui qui en privé montrera un signe de désapprobation vis-à-vis du dieu progrès et de sa déesse diversité. C’est pour cette raison que le témoignage  – édifiant – d’un chercheur français exilé au pays d’Ikea a du être anonymisé. Pour sa sécurité.

Un témoignage à lire par ici : CAMPUS VOX.

 

Vidéo : Les étudiants découvrent un chiffre choc sur l’islam en France

 

Nous sommes allés à la rencontre des étudiants de Nanterre pour leur demander leur avis sur une enquête sortie par l’Institut Montaigne montrant que 28% des musulmans considéraient la charia comme au dessus des lois de la République.

 

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This