Skip to content

Le calendrier pour tous

En tant ap. J.-C. par ci, en telle année av. J.-C. par là. Comme s’il n’y avait de mesure du temps que par Jésus-Christ ! Libérons-nous du calendrier grégorien ! Cessons d’être esclaves d’une temporalité définie par un pape ! Chacun doit devenir le maître de sa propre temporalité.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Pourquoi affirmer sans critique que nous sommes en 2020 ? Pourquoi déclarer quotidiennement, à chaque fois que l’on marque la date, que l’on vit en telle année après la naissance supposée du fondateur d’une religion patriarcale, misogyne et intolérante ? Ce mono-calendarisme ou tempo-normativité constitue une emprise psychique qui s’exerce sournoisement depuis notre plus jeune âge, depuis le moment où la maîtresse d’école demande d’écrire la date au tableau et où les fayots s’empressent de lui obéir.

Lire aussi : Écran noir

Comment peut-on accepter une chose pareille au XXIe siècle ? C’est une marque de soumission inconsciente, une intériorisation répétée de l’obscurantisme chrétien. Or il est notoire que les chrétiens avec leurs « messes » ne respectaient pas la distanciation sociale imposée par l’empereur Néron, et ils mangeaient des enfants non vaccinés, ce qui a conduit à l’épidémie de peste de l’année où elle s’est produite. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest