Skip to content

Le continent périphérique

C‘est un peu l’angle mort de la presse et de la diplomatie françaises. On s’intéresse d’abord, et c’est bien naturel, à l’Afrique et au Moyen-Orient, aux États-Unis et à la Russie. Mais on ne s’aventure que très rarement au-delà. « Grande puissance moyenne », selon la formule consacrée, la France ne pourrait plus avoir de diplomatie mondiale au-delà des discours et des bonnes intentions.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Roméo de Saint-Céran pour L’Incorrect
Dans cet ancien pré carré hispanique, la France a dans le passé tenté quelques incursions, en Argentine, au Brésil ou au Mexique. Aujourd’hui, elle se contente d’entretenir à grands frais ses anciens comptoirs antillais et guyanais. L’Amérique du Sud est désormais la chasse plus ou moins gardée des États-Unis, la superpuissance du XXe siècle [...]
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This