Skip to content

Le coût des autres : Charité pour l’hôpital

Le 9 mars, notre Premier ministre a fait le point sur le Ségur de la Santé de juillet 2020. Il a promis 19,3 milliards. Une telle somme est historique. Monsieur Castex l’a affirmé haut et fort : « Si la France a tenu, si la France tient encore dans la lutte contre le coronavirus, si quatre millions de personnes sont aujourd’hui vaccinées, c’est grâce à notre système de santé ». Ce système est tellement performant qu’il faut lui donner le PIB de la Bosnie-Herzégovine pour l’améliorer. Concrètement, à quoi vont servir les 19,3 milliards ?

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Piron Guillaume – Unsplash

Les hôpitaux vont commencer par rembourser leur dette. Il y en a pour 6,5 milliards sur dix ans, soit 34 % du total. Bon, mais il reste 12,8 milliards. Les EHPAD vont recevoir 1,5 milliard sur cinq ans pour investir, soit 300 millions par an. C’est la Caisse nationale de solidarité pour l’Autonomie (CNSA) qui a la charge de financer les établissements pour personnes âgées. Le 1er décembre 2020, son conseil d’administration a voté son budget 2021. Il prévoit d’investir 300 millions, financés par le Ségur de la santé. Mais le conseil de la CNSA a aussi annoncé un déficit en 2021 de 627,8 millions d’euros. Sur deux ans, le cumul représentera environ 1,2 milliard. C’est pile la somme qui restera sur le milliard et demi promis aux EHPAD. Donc le Ségur colmate une brèche. Et il reste 11,3 milliards. [...] 

Lire aussi : Enquête : AP-HP et Martin Hirsch, quand la lutte sanitaire se transforme en combat politique

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest