Skip to content

Le Louvre est-il de droite ?

Partage

Crédit : DR
Le Louvre commence avec une idée de Philippe Auguste et finit avec le sacre d’Emmanuel Macron ; en gros. Entretemps, il y aura eu Saint Louis, François Ier, Louis XIV et Balladur. N’en disons pas plus. Côté architectes et artistes, on croise Lescot, Perrault, Le Nôtre et Pei, Le Brun et Morellet. François Morellet, qui a installé sept vitraux dans l’escalier Lefuel, dans la partie Napoléon III: « L’œuvre perturbe subtilement la perception de l’espace. [...] les grilles décalées des vitraux du Louvre offrent-elles au spectateur un piège optique où le corps entier, lui-même en mouvement, se trouve impliqué. » Le Louvre est ainsi devenu un lieu où s’épanouit l’art contemporain. On y danse lentement, on y projette des films où les images et la guerre mondiale se déclinent « en de multiples retombées qui se recoupent, se cristallisent, s’allument, s’éteignent, comme les flammes des canons et la vibrance des constellations », ce qui, évidemment, laisse loin derrière la Galerie d’Apollon.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest