Skip to content

Le maître stratège ou le maître baratineur ? Macron face aux Français

Hier soir, le Président de la République a annoncé face à la reprise de l'épidémie une extension du passe sanitaire qui ressemble fort à une obligation de vaccination, que l'exécutif avait juré ne jamais mettre en place. Ce revirement connait de nombreux précédents dans cette crise, et témoigne encore de l'autoritarisme macronien.

Partage

© DR

« Je l’ai dit et je le répète : le vaccin ne sera pas obligatoire. Ayons confiance en nos chercheurs et médecins. Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur, la raison et la science doivent nous guider », a dit Emmanuel Macron le 27 décembre de l’année 2020. Changement total de braquet hier, lundi 12 juillet 2021, jour où le Président de la République a décidé de plonger la France en Etat d’exception permanent, rendant de fait la vaccination obligatoire pour avoir une vie normale.

Lors de son allocution, Emmanuel Macron a rompu avec tous les discours qu’il a tenus durant la crise sanitaire. Il a aussi trahi ses promesses, ses serments prononcés la main sur le cœur et le petit doigt bien appuyé sur la couture du pantalon. De quoi encore un peu plus diviser et exciter des Français troublés par des mois d’atermoiements coupables, de flou et de décisions incompréhensibles. Rappelons-nous des premiers mois lors desquels le coronavirus a été porté à la connaissance du public, avant de s’installer confortablement dans nos foyers : il était impossible de savoir qui disait vrai, qui savait exactement ce qu’il se passait.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest