Le vieux-rose est-il de droite ?

© Ifrah Akhter–Unsplash

Les boutons de roses laissent apercevoir leurs pétales et mai promet d’être fleuri. Si naturelle qu’elle soit, la couleur rose a fini par être chargée de connotations déplaisantes, Barbie, ses devancières et ses émules ayant joué jusqu’à l’écœurement le badigeonnage en mode totalitaire, de la moquette aux faux-cils, du cupcake à la lunette. Même les attaques féministes ne réussissent pas à nous rendre la couleur aimable, c’est dire. Mais. [...] Suite à lire dans le dernier L'Incorrect (numéro 31) et en ligne pour les bonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste

rdeseze@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This