L’éditorial de Jacques de Guillebon : Nous sommes des possédés

©L'Incorrect

Il est notoire depuis près de trois cents ans que le capital produit systématiquement sa contradiction, c’est-à-dire sa nécessité jumelle, et qu’elle s’appelle la révolution. Seuls les imbéciles ne le savent pas. [...] Retrouvez cet éditorial dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Rédacteur en chef

jdeguillebon@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This