Les cadets de Gascogne



Souvent décriée et attaquée, par idéologie ou incompréhension, la corrida, dès l’arrivée des bourgeons, déclenche levée de boucliers, manifs et pétitions. Pourtant il n’y a jamais eu autant de novilleros en France que cette année. Derrière cet apparent paradoxe, il y a le travail gigantesque d’afficionados qui perpétuent leur tradition envers et contre tout. Les Landes étaient depuis la nuit des temps une terre de marais et de sable. Une vieille chanson du haut Moyen-âge décrit les déboires des pèlerins de Compostelle qui devaient les traverser : Quand nous fûmes dedans les Landes / Bien étonnés / Avions de l’eau jusqu’à mi-jambes / De tous côtés. Pour garder les troupeaux, les bergers landais utilisaient ces échasses qui ont fait leur légende, jusqu’à ce que Colbert fasse (.....) Lisez la suite dans le dernier numéro de L'incorrect disponible en kiosque, et par abonnement!
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This