Skip to content

Les critiques musicales de février

Les critiques musicales du mois de janvier par Alexandra Do Nascimento et Romaric Sangars.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Louis Lecomte pour L'Incorrect

BRILLANT MAIS TROP SAGE

Siempre lo Mismo de Belkacem Drif, Oime Production – Inouïe Distribution, 15,99 €

Rien ne prédestinait Belkacem Drif à devenir ce fameux batteur, compositeur, et arrangeur. D’une initiation aux percussions flamencas auprès d’une famille gitane, naît chez lui une passion pour le flamenco. Il étudie ensuite au Conservatoire de Paris les percussions classiques et l’harmonie jazz. « J’avais envie de regrouper des musiciens venant d’horizons divers pour une seule et unique raison : casser les clivages ». Siempre lo Mismo est l’opus d’un amoureux des rythmes, qu’ils proviennent de sa Kabylie d’origine, de l’Espagne ou des États-Unis. Ce goût certain pour la découverte contient toutefois un bémol : ce disque reste un rien trop sage, trop « propre ». Au vu de l’entourage de rêve – Marc Buronfosse, contrebasse ; Julien Alour, bugle ; Éric Le Lan à la trompette – on était en droit d’espérer plus d’audace. La surprise survient cependant avec la seule reprise de l’album, le Boléro de Ravel exécuté en trio, basse, batterie et piano. Revisité et arrangé, il ne comprend aucun solo et le célèbre ostinato à la caisse claire ouvre toujours la partition mais les mesures rythmiques se succèdent en 4/4, 1/8, 5/8 avant de recouvrer le calme et la douceur d’une respiration binaire sur quatre mesures. Un artiste à suivre. Alexandra Do Nascimento [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest