Skip to content

Ma nuit : petit film poseur

Malgré un beau sujet, Ma nuit parvient à échouer à produire quoi que ce soit d'intéressant, se rangeant ainsi dans la très non-prisée catégorie des films sans intérêt.

Partage

© DR
Marion, lycéenne des beaux quartiers parisiens, vient de perdre sa sœur. Conséquence : elle s’habille en noir et prend un air buté dès qu’on lui adresse la parole – un petit air de Léa Seydoux pour le côté bêcheuse insupportable. Elle traîne avec ses potes sur le canal Saint Martin – ses copines ressemblent toutes à des mannequins Brandy Melville et parlent « d’éternité » sur un ton rimbaldien. Marion passe une nuit à dériver dans Paris, elle se fait emmerder par des types (évidemment, toujours des blancs) et se prend d’amitié pour un étudiant de prépa en scooter. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest