Skip to content

Macron amoureux de la vieille Brig… France ?

Conformément à sa stratégie qui consiste à parler à tous les électorats, Emmanuel Macron s’adresse dans un entretien pour le journal Zadig à la droite conservatrice en proclamant un prétendu attachement aux langues régionales et à l’enracinement local.

Partage

© Capture d'écran YouTube

Qui l’eut cru ? Emmanuel Macron, ultime représentation du déracinement, serait attaché à ses origines régionales ? Après une tentative auprès des jeunes sur YouTube avec McFly et Carlito, le président n’arrête plus sa partie de lèche botte. Notre cher Manu a plus d’un tour dans son sac et tente à ce titre de racler les votes des « droitards » aux identités régionales marquées.

Gardien du déclin de l’identité régionale

« Gardien de la richesse que constituent les langues régionales » se dit-il, alors que la loi sur l’apprentissage des langues régionales a été retoquée par le Conseil constitutionnel, car l’apprentissage immersif est contraire à la constitution. La « richesse » dont il garde fermement les portes, en bon banquier, est davantage celle de l’immigration qu’il considère comme étant une « chance pour la France », que celle des provinciaux.

Ne vous fiez pas aux larmes de crocodile qu’il pourrait prétendre verser sur des terres qu’il a lui-même partiellement tuées.

Mais dans une phase de déconfinement et de réouverte des différentes activités, M. Macron entend prendre, selon ses dires, « son bâton de pèlerin », non sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle mais sur ceux de nos provinces. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest