Metal : l’interview croisée d’un chanteur et d’un prêtre

Crédit : DR

Nous nous sommes entretenus avec deux personnalités atypiques du metal. En premier lieu: Rose Hreidmarr, ancien chanteur d’Anorexia Nervosa et personnalité du milieu metal extrême français, et le père Robert Culat.

Cette exacerbation du mal relève plus d’une opposition au monde moderne. Rose Hreidmarr

Vous avez commencé dans les années 1990. Comment voyez-vous les changements au sein de la scène ?

Le milieu était plus restreint à l’époque, parce que beaucoup moins accessible. Tout a changé avec Internet, et par ailleurs, l’enregistrement des disques s’est démocratisé avec les nouvelles technologies. À l’époque, faire un disque était tellement compliqué et coûtait tellement d’argent qu’il fallait être signé sur un label ou être fils de milliardaire. Maintenant on peut le faire depuis sa chambre. C’est très bien en soi, mais l’effet pervers est que tout est noyé dans la masse.

Journaliste

jklejman@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This