Skip to content

Sélectron : les perles théologiques de Michel Onfray

Habemus papam ! Vaillant défenseur de la messe tridentine et de la civilisation judéo-chrétienne, Michel Onfray est devenu le très saint chef du parti catholique français, et spécialiste émérite du christianisme. Sélectron de ses meilleurs enseignements théologiques. Le premier va vraiment vous étonner.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

13 – « Peut-être enfin que le rire n’est pas une création de Dieu, mais Dieu une création du rire ? » (Lire, 2015)


12 – « À viser le Paradis, on manque la Terre. La synagogue, le temple, l’église ou la mosquée, tous endroits où l’intelligence se porte mal et où l’on préfère depuis des siècles l’obéissance aux dogmes et la soumission à la Loi – donc à ceux qui se prétendent les élus, les envoyés et la parole de Dieu. » (Traité d’athéologie, 2005)


11 – « Tous ceux qui à partir de Constantin vont résister, vont résister à cette conception théocratique, monarchique, donc jacobine. C’est le pouvoir d’un seul, c’est la généalogie du jacobinisme. » (débat avec Charlotte d’Ornellas, 2020)


10 – « Jésus ne fut rien d’autre qu’un concept car les concepts ne crachent ni ne toussent, ne pètent ni ne rotent. » (Lire, 2015)


9 – « La fable de Jésus […] Une hallucination collective a beau être collective et rassembler de vastes foules, elle n’en demeure pas moins une illusion. » (Le Point, 2017)

Lire aussi : Sélectron : les 10 Palmes d’or les plus mémorables

8 – « Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l’intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d’un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu et place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l’obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l’au-delà, l’ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l’épouse et la mère, l’âme et l’esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré… » (Traité d’athéologie, 2005)


7 – « Je ne dis pas que Jésus n’existe pas, je dis que c’est une fiction. […] Les preuves historiques, il n’y en a pas. Les preuves de texte, il n’y en a pas non plus » (ONPC, 2017)


6 – « Quand le philosophe digne de ce nom travaille, le prêtre recule. » (Contre-histoire de la philosophie, 2006)


5 – « L’athéisme n’est pas une thérapie mais une santé mentale recouvrée. » (Traité d’athéologie, 2005)


4 – « J’émets cette hypothèse que Paul de Tarse souffrait d’impuissance sexuelle ou souffrait de problème sexuel. A partir de cette désorganisation libidinale du corps, il y a une désorganisation de la pensée qui induira par la suite une désorganisation de l’univers. […] On pourrait imaginer que l’explication de cette hystérie [de Saint Paul] procède d’une lutte contre des angoisses qui elles sont d’origine sexuellement refoulées : c’est-à-dire que vous avez des désirs sexuels qui ne sont pas susceptibles d’être réalisés parce qu’ils supposent des objets qui ne sont pas socialement acceptables. » (Contre-histoire de la philosophie : la résistance au christianisme, 2006)

Michel Onfray et Saint Paul from L’Incorrect on Vimeo.


3 – « Tant que la religion reste une affaire entre soi et soi, après tout, il s’agit seulement de névroses, psychoses et autres affaires privées. On a les perversions qu’on peut, tant qu’elles ne mettent pas en danger ou en péril la vie d’autrui. » (Traité d’athéologie, 2005)


2 – « Hitler était disciple de saint Jean » (Traité d’athéologie, 2005)


1 – « Hitler n’a jamais rien dit ou écrit contre Jésus. Dans Mein Kampf, il désigne son moment préféré dans la vie du fils de Dieu le geste colérique de celui qui chasse les marchands du temple juifs avec une corde transformée en fouet. Comment ne pas songer que ce Christ-là annonce Hitler ? » (Décadence, 2017)

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest