Skip to content

Monsieur Cinéma : La lumière en enfer

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Carole Bethuel
Sarajevo, novembre 1992, sept mois après le début du siège : Paul Marchand, journaliste radio, tente de témoigner du quotidien des 400 000 habitants pris en otages par les troupes serbes sous le regard impassible de la communauté internationale. Sa voiture arbore deux citations célèbres : « Morituri te salutant » et « Don’t waste your bullet I’m immortal ». Foudroyant. [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This