Skip to content

Monuments historiques : beaucoup d’argent pour beaucoup de ruines

Lundi 20 juin, la Cour des comptes a publié un rapport sur l’état des bâtiments historiques. Malgré une augmentation globale des fonds alloués à leur entretien, ces monuments sont pour partie dans un état inacceptable.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Le patrimoine de France est-il en danger ? Alors que les questions de civilisation ont – un temps – été au cœur de la dernière présidentielle, l’état du patrimoine historique national devrait en alerter plus d’un.

Et la Cour des comptes s’est récemment penchée sur la question. Dans son rapport, elle précise tout d’abord que l’État a considérablement augmenté son budget alloué à la conservation des monuments historiques. Entre 2019 et 2021, le budget alloué a augmenté de 50%, passant de 1,318 milliards à 2,018 milliards d’euros. Dans le détail, le ministère de la Culture en charge de la conservation des monuments historiques a vu son budget presque doubler : de 687 millions d’euros aujourd’hui, il n’était que de 385 millions d’euros en 2019. Cette augmentation doit toutefois être mise en perspective : en effet, sur ces 300 millions d’augmentation, plus de la moitié était dédiée à la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Du côté des collectivités locales, les fonds n’ont pas augmenté ces dernières années, stagnant à 663 millions d’euros. Pourtant, ce sont peut-être elles qui sont les plus à même de permettre la conservation des bâtiments, ayant une meilleure connaissance de l’histoire, du patrimoine et des coutumes locales. Elles y ont d’autant plus intérêt que des bâtiments en meilleur état stimulent le tourisme et permettent d’engranger de plus grands revenus touristiques. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest