Norman, pourrir à trente ans

© DR

Cela fait dix ans que le phénomène des YouTubeurs a explosé en France, portant sur le devant de la scène des ados geeks profitant de leur maîtrise des nouveaux médias pour s’imposer en contournant les circuits classiques. De la jeunesse, de la subversion, de l’inédit ? On aurait souhaité que le successeur du Minitel permette à la jeune génération de subvertir l’ennui d’une culture officielle formatée, mais les Cyprien, Hugo-tout-seul, Squeezie, et Norman, donc, se contentèrent de filmer des sketchs de fête de fin d’année de classe de troisième. Même après avoir passé vingt ans. Un âge où Ian Curtis révolutionnait la musique de son temps, où Arthur Rimbaud entamait l’ultime phase de son œuvre, où James Dean livrait à son époque une icône. [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste & écrivain

rsangars@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This