Skip to content

Olivier Perru : ces maladies qui font l’homme

Olivier Perru, professeur à la faculté de philosophie de l’Université Catholique de Lyon, met en regard dans Le Corps Malade notre rapport à la maladie avec l’histoire de la philosophie. D’Aristote à Bergson, en passant par saint Augustin et Descartes, le corps en sa capacité à être « réduit » par ses affections interroge notre limite et notre foi en l’existence – providentielle ou non – de l’âme.

Partage

© La Leçon d’anatomie du docteur Tulp de Rembrandt
Vous montrez que l’histoire du corps malade est avant tout celle de la distinction entre l’âme et le corps. Pour les Anciens par exemple, la maladie était une forme de dysharmonie dans un tout. Aujourd’hui, le corps semble avoir pris toute la place, le scientisme a fait disparaître la notion d’âme, c’est pourquoi nous sommes […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest