Parce que c’est Son-Forgeeet !

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Il aurait pu devenir musicien, il est devenu médecin. De sa passion pour la musique et en particulier le clavecin, Joachim Son-Forget a gardé un indéniable sens du rythme. Et pianotant sur son smartphone, il déchaîne les orgues de la polémique.L’homme est affable et courtois, trentenaire à l’aise dans ses Adidas Superstar sur lesquelles retombe son pantalon de costume. Extrêmement loin de l’image que laisse deviner son compte twitter. C’est pourtant l’oiseau bleu qui l’a fait sortir du rang des « anonymes de la Macronie ». Pour ce faire, sonate en trois temps.Lire aussi : L'éditorial de Jacques de Guillebon : Fragments de FrancePremier, chez Jean-Jacques Bourdin en juin dernier, l’inconnu député des Français de l’étranger (Suisse et Lichtenstein) dénonce « le retour de la morale qui serait le début de la charia ». Deuxième mouvement, lorsque les « justiciers de la morale suprême » s’attaquent à Marcel Campion pour un débordement « homophobe », Joachim Son-Forget prend publiquement et contre son camp la défense du roi des forains. Si le grand public ne l’a pas encore repéré, les spécialistes de la politique sont interloqués. Les [...] Suite dans le dernier L'Incorrect et en ligne pour les abonnés
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This